Le jersey, ce n'est pas évident à coudre, tout le monde le sait. Et coudre un appliqué sur du tissu extensible, ça devient vite un truc informe et gondolé. Je vous fais donc un petit tuto pour vous expliquer une méthode infaillible pour réussir de jolis appliqués. Je n'ai rien inventé, c'est par exemple la méthode préconisée dans les magazines Ottobre. Mais comme rien ne vaut des explications en images, je m'y suis collée pour vous! Si vous utilisez mon tuto (c'est fait pour ça!) merci de mettre un lien vers mon blog!

Matériel: outre le jersey et des chutes de tissu (en jersey ou non), procurez-vous du Vliesofix, ou "thermocollant double-face" et du support de broderie (vendu pour les broderies machine).

1) Après avoir choisi le motif que vous allez réaliser (c'est parfois la plus longue étape!), décalquez le ou les appliqués. Ici j'ai choisi de faire une chouette avec plusieurs couleurs, vous pouvez évidemment simplifier!

Placez le Vliesofix, côté rugueux contre le dessin. Vous écrivez donc sur le côté lisse (très important!). N'oubliez pas de décalquer en miroir, surtout s'il s'agit de textes! Votre appliqué sera inversé par rapport à ce que vous aurez décalqué. Si vous ne pouvez pas imprimer votre motif en miroir, placez-le à l'envers contre une vitre et décalquez l'envers.

DSC_0195 DSC_0196

Décalquez autant de motifs qu'il y aura de tissus différents, séparément.

DSC_0197

2) Placez vos morceaux de Vliesofix (grossièrement découpés autour du motif), face rugueuse contre vos chutes de tissu, et repasser à fer chaud, pas trop longtemps pour simplifier l'étape 4.

DSC_0199 DSC_0200

DSC_0203

3) Découpez vos appliqués en suivant bien cette fois-ci les contours du motif décalqué. Avec le thermocollant, c'est hyper facile.

DSC_0204

4) Détachez délicatement la pellicule de papier lisse. C'est parfois un peu difficile à décoller, surtout si vous avez trop fait "fondre" votre Vliesofix (d'où le conseil de ne pas repasser trop longtemps!) Armez-vous de patience, surtout pour les petits motifs.

DSC_0210

Voilà vos appliqués prêts à être thermocollés sur le tee-shirt (ou autre) en jersey.

5) Disposez vos appliqués pour reconstituer votre motif, puis repassez pour coller en place. Si vous devez superposer quelques morceaux, collez en premier ceux qui seront recouverts pas les autres (logique, mais encore faut-il y penser au bon moment!), quitte à faire un repère au feutre effaçable pour bien les positionner.

DSC_0209 DSC_0220

DSC_0207 DSC_0208

(Si vous faites des yeux, pensez à tracer les pupilles au feutre textile noir, ça facilite les choses!)

6) Maintenant, placez votre support de broderie sous le jersey. Il existe plusieurs types de supports, certains se collent, d'autres non. Si ce n'est pas le cas, épinglez-le tout autour pour qu'il ne bouge pas au début.

DSC_0213 DSC_0214

7) Cousez à la machine (ou à la main?) les contours de vos appliqués. Personnellement je couds tout simplement au point droit, à environ 2 mm du contour, surtout s'il s'agit de chutes en jersey qui ne s'effilocheront pas.

DSC_0215

Ma chouette est en mélange de tissus divers, dont certains susceptibles de s'effilocher (du velours milleraies pour la branche, par exemple) mais à ce jour, après déjà plusieurs lavages, tout tient en place. Si vous préférez, utilisez un point zigzag serré, c'est plus joli mais plus long et délicat. En principe, avec le support de broderie en dessous, votre jersey ne doit pas gondoler!

Pour faire plus joli, vous devrez changer de bobine pour chaque couleur de tissu, mais n'oubliez pas que le fil de canette, lui, ne se voit pas, donc inutile de changer la canette!

DSC_0217

8) Sur l'envers, déchirez délicatement votre support de broderie.

DSC_0218

Il est inutile de vouloir tout enlever, surtout au niveau des coutures, au contraire. Enlevez juste le plus gros, le reste ne gênera pas (regardez les tee-shirts du commerce, souvent ils ont encore des morceaux de support de broderie qui partent tout seuls au lavage ou restent mais ne grattent pas du tout).

9) Cousez votre tee-shirt (ou autre) et admirez votre travail: c'est l'étape la plus importante, non?

DSC_0766